• Et la chute n’en sera que meilleure !

    Grâce au travail d’une stagiaire en design, les chutes de mousse se sont trouvé une autre destinée que le déchet : elles peuvent être réutilisées pour du mobilier. Démonstration...
    [+]
  • Bloc de mousse polyuréthane

    Des mousses bien “polys”…

    Mousse. A l’évocation du mot, on pense à la chaleur et au confort d’un bain du soir, vecteur de détente dans un nid douillet ; vient aussi la délicatesse et...
    [+]
  • « On ne vend pas du catalogue ! »

    Vendre de la mousse : si sur le papier, le métier a peu d’attrait, dans les faits il est exercé par de vrais passionnés....
    [+]
  • Le défi relevé d’un canapé-sculpture

    Un projet fabuleux, qui prouve que rien n’est impossible et ouvre ainsi la porte à de nouvelles collaborations tout aussi bluffantes et innovantes....
    [+]

à la une !

Ecroûtage d'un bloc de mousse polyuréthane

En vedette

Le BE de PSD paré à tout étudier

« Aucune journée n’est pareille », avoue Aurore Chaussade, en charge de la qualité après avoir officié pendant près de 13 ans au sein du bureau d’études de PSD. « Par jour, nous touchons quatre à cinq études différentes, confirme le responsable du BE, Vincent Garbage, qui se partage aujourd’hui les tâches avec Mathias Peyredieu, rattaché au site de Libourne. Certaines seront traitées en un quart d’heure quand d’autres nécessiteront une semaine de travail » : là est tout le charme du métier… [+]

La mousse dans tous ses états

09
Avr
2018

PSD met sa dynamique au service de l’aéronautique

Créée en 1968 dans la proche-banlieue de Bordeaux, PSD a fait du polystyrène puis des mousses de polyuréthane et polyéthylène des matières reines dans bien des domaines. Intégrée au groupe Cellutec en 2011, la société déploie aujourd’hui toute sa dynamique dans l’aéronautique.

Portraits

Le BE de PSD paré à tout étudier

« Aucune journée n’est pareille », avoue Aurore Chaussade, en charge de la qualité après avoir officié pendant près de 13 ans au sein du bureau d’études de PSD. « Par jour, nous touchons quatre à cinq études différentes, confirme le responsable du BE, Vincent Garbage, qui se partage aujourd’hui les tâches avec Mathias Peyredieu, rattaché au site de Libourne. Certaines seront traitées en un quart d’heure quand d’autres nécessiteront une semaine de travail » : là est tout le charme du métier…
[+]

Innovations

Avec Begloo, la mousse en met plein la vue

A première vue, mousse et lunettes ne partagent pas leurs uni-verres. Pourtant, un inventeur bordelais a trouvé la bonne idée qui les a liés.
[+]

Développement durable

Et la chute n’en sera que meilleure !

Grâce au travail d’une stagiaire en design, les chutes de mousse se sont trouvé une autre destinée que le déchet : elles peuvent être réutilisées pour du mobilier. Démonstration
[+]